Aral

ARALLEUZE25 © Victor Fernandez de Tejada

Sur la scène se dessine la structure rouillée d’un bateau. Un nouveau jour se lève pour Skirlack et Minsk, ces marins… sans mer. La mer d’Aral, qu’ils croyaient immuable, a disparu.
En lieu et place, un désert. Qu’à cela ne tienne, puisque la mer n’est plus, ils joueront à « faire comme si »… A se la réinventer…
A s’imaginer aux ordres d’un capitaine auxquels ils donnent eux-mêmes vie. Mais un jour un naufragé, Trolock, vient perturber le quotidien de ces drôles de marins…

Un spectacle drôle, tendre et poétique, mêlant clown, théâtre de marionnettes et d’objets.

Une partie de la scénographie, des costumes et des matériaux provient de ce que la mer elle-même a abandonné sur les plages.