Kyu

KiùBasseDEF-138 © Kyu marionnette

Petit essai de rencontre entre la nature, l’art et l’éphémère.

Kyu prend un peu l’air du japon s’inspirant des haïkus (petits poèmes en trois vers), témoins de l’instant présent.

Cet étonnement de l’instant est aussi le lieu du petit enfant où tout fait évènement : La feuille dorée dans le vent, la pluie sur la vitre…

Le travail s’inspire aussi de l’artiste de land art, Andy Goldworthy travaillant avec des éléments naturels pour des œuvres souvent éphémères.

 Le spectacle : Quatre saisons, quatre occupations de l’espace scénique avec des éléments textiles rendant compte de la nature et ses transformations.

Trois panneaux de bois verticaux ainsi qu’un sol accueillent le rythme des saisons. Des textiles se roulent ou se déroulent.

Un cadre de bois empli de sable, un réceptacle d’eau, une lanterne et ses ombres…

Les marionnettes, petites formes épurées sont plus proches de l’évocation que du figuratif : Il y a l’oiseau, les papillons, le bourdon… Il y a Kyu dont la tête est un caillou et sa robe inspirée des moines orientaux. Des moments s’enchainent honorant de touts petits instants de vie.