Les Colibris

DSC_0115 © Nancy Francq

« Au petit déjeuner, papa nous a dit : “Cette nuit, j’ai vu les extra-terrestres atterrir dans le jardin”. Maman a lâché sa tasse de café et a tiré une drôle de tête. Je comprends, moi, j’ai laissé tomber ma biscotte tellement j’étais content. Des martiens dans le jardin ! Pendant que je sautais de joie dans toute la maison, maman m’a dit de ne pas en parler à l’école. J’ai pas bien compris pourquoi. »

À travers le parcours du petit Colibri dont le père croit avoir reçu la mission de sauver le monde, c’est la question de la normalité qui est posée, au regard de la maladie mentale. Avec pour tout décor un simple tableau noir, l’histoire de la famille Colibri est racontée par deux comédiens. L’un jouera le fils et l’autre sera le père. Ou la mère. Ou les extra-terrestres, s’il le faut. Et ensemble, ils feront les fous.

Pour s’amuser. Pour comprendre. Pour ressentir. Le voyage ne sera pas de tout repos, mais chacun en sortira grandi.