Messieurs les enfants

messieurs-les-enfants © A compléter

Igor et Joseph ? Ce sont ces deux là, au fond de la classe, ceux qui n’écoutent pas le cours de Crastaing, le prof de Français. Ceux qui ne semblent pas se douter que leur professeur va faire basculer leur vie en enfer. Une simple punition, une petite rédaction, est en effet sur le point de les transformer à vie… Le sujet de ce devoir ? Oh, il n’est pas très compliqué : « Vous vous réveillez un matin et vous constatez que pendant la nuit vous êtes devenus adultes, affolés, vous vous précipitez dans la chambre de vos parents : ils sont redevenus des enfants. Racontez, la suite. » La suite ? Entre première cuite et bataille de purée, la suite risque bien de les précipiter au-delà de leur imagination…

PAN ! (La Compagnie) est heureuse de vous embarquer dans un voyage un peu fou à travers le tableau noir de l’école, avec pour tous bagages une feuille blanche et quelques craies. Fidèle à sa réputation, PAN ! prend le pari de raconter sans tout montrer et laisse aux acteurs le plaisir de jouer et de conter cette fable sans autres artifices que ceux de la langue. Un moment jubilatoire en terre d’adulescence afin de pointer  du doigt les liens qui unissent les générations.