Petit Pierre

Petit Pierre © à compléter

Petit Pierre est né pas fini, difforme, une oreille en moins, à moitié aveugle. Il grandit dans un village, surveillant ses vaches, écoutant la nature, fuyant les quolibets des enfants et entendant, au loin, le murmure de la grande course des temps qui changent. La grande histoire rencontre sa petite histoire et Petit Pierre les entremêle en construisant l’œuvre d’une vie : carcasses d’avion, éclats d’obus, bouts de câble ramassés dans les champs deviendront les pièces d’un manège ingénieux et inouï que l’on peut encore voir fonctionner dans un village de Bourgogne. Un véritable chef-d’œuvre de l’art brut. Deux comédiennes nous racontent, l’une l’histoire du siècle, l’autre, celle de Pierre Avezard, qui l’a traversé. Images projetées, ombres, objets, jeux de lumière animent un manège tournoyant, à l’image de celui de Petit Pierre, à l’instar de la roue de la vie.