Saut de l’ange

ange © Willi Filz

Gabriella, Lucie et Raph s’exercent à l’art d’être ange. Tous trois ont un emploi, un mandat et vont embarquer le spectateur avec eux dans leur mission.
Voler, rester debout, tenir son rôle, regarder les choses en face, être lumineux et s’éclipser, tels sont leurs plus délicats entraînements. Ils se posent là où l’on a besoin d’eux : au chevet d’un malade, dans une rue à grand trafic, à l’école et au champ de bataille. Au courant de la biographie, des soucis et de l’agonie des êtres humains, ils les accompagnent, pleins de bonté et de psychologie, jusqu’à leur dernier souffle. Ils donnent un compte-rendu détaillé de leurs activités. Ainsi ont-ils fort à faire, et leur travail les use. D’autant plus qu’ils n’ont pas le droit d’intervenir dans le cours des choses. Jusqu’au jour où ils prennent une décision lourde de conséquences…

Ces trois personnages célestes manipulent les objets, dansent et jouent eux-mêmes de la musique pour raconter une histoire qui vole, qui tombe et illustre ce que signifie ne pas détourner le regard et prendre ses responsabilités.

Le théâtre vient aussi à l’école.