Terres Promises

Terres promises © Véronique Vercheval

– Propos :

Récit allégorique sur un questionnement identitaire (qu’est-ce qui nous constitue? Notre famille, nos rêves, notre combat, notre cause…?), le spectacle est une sorte d’arrêt sur image dans ce long processus de conflit.

Un moment privilégié, malgré la douleur et les peines, pour faire le point sur la place qu’on occupe, sur l’image qu’on a de soi et de l’autre.

Pour prendre de la distance, un chroniqueur s’attachera à donner quelques fois des éléments objectifs sur le conflit mais aussi et surtout à poser les questions qui fâchent, que l’on évite ou que l’on occulte, à questionner, de part et d’autre, les évidences données pour acquises et immuables.

– Histoire :

1948 : création de l’Etat d’Israël. C’est l’histoire d’une famille palestinienne obligée de fuir l’invasion de son village. Dans cette fuite, les parents sont contraints d’abandonner leur enfant. Recueilli par une famille d’émigrants juifs polonais installés en Israël, celui-ci devient leur fils et, lorsqu’il est en âge, entre dans l’armée israélienne.

C’est alors que ses parents palestiniens essaient le retrouver et de le revoir au lendemain de la guerre de 1967.