Un nez pour deux

un nez pour deux © A compléter

Quand je suis rentrée à la maison, j’ai frappé à la porte.
Je crois qu’il ne m’a pas entendue.
De toute façon, la porte, chez nous,
elle était toujours ouverte pour tout le monde.
Alors je suis entrée. Il avait mis son nez de clown.
Je crois qu’il chantait une chanson.
Il y avait des poissons qui nageaient dans l’océan.
Et il a fait le clown évidemment.
Ce jour-là, je m’en souviens, mon papa est parti,
il a quitté le monde pour toujours.

Un spectacle, tout en tendresse,
sur les liens qui nous unissent,
de génération en génération,
pour une comédienne,
un comédien et quelques marionnettes.