Chouak Théâtre

chouak_phenix © Caroline Bouchoms

CHOUAK, c’est du Yiddish, ça veut dire fragile.

Fragile comme la vie, comme l’humain, funambule de l’existence.

Fragile comme le mot qui tue, qui déchire ou qui soigne.

Fragile comme le geste qui détruit ou celui qui par magie, guérit.

Fragile… comme le Phoenix qui se laisse brûler dans les flammes pour renaître encore toujours.

 » Un jour, j’ai rencontré celle qui est devenue ma grand-mère préférée, Régine Krochmal. C’est elle qui m’a raconté, qui m’a révélé une partie de mes origines. C’est aussi son témoignage de vie, et nos interminables discussions des dimanches après-midi, qui ont donné naissance à Cheveux Rouges, premier spectacle de Chouak Théâtre, en co-production avec le Théâtre de Galafronie. La rencontre avec Didier de Neck, est venue sertir mes premiers pas de raconteuse, dans un travail profond où l’art du conteur est avant tout un art de vivre. L’art de désirer l’autre, au point de lui communiquer tout son être. Etre là, tout entier, dans l’instant. Avec ton cœur dehors. Tu montres au monde tes artères qui palpitent, ton sang qui coule. Même si ça fait mal. »

Chouak Théâtre est né en mai 2012.

Gourmands de récits de vie et d’histoires personnelles, nous oeuvrons à rendre vivantes et à partager ces mémoires qui nous touchent, à travers une pratique théâtrale où le texte raconté s’associe au mouvement et parfois, à la création d’installations.

Chouak Théâtre est membre de la Chambre du Théâtre pour l’Enfance et la Jeunesse mais il propose aussi des créations destinées au public adulte.

 

Spectacles