Compagnie Mélancolie Motte

placeholder_705_400 © A compléter

Mélancolie a d’abord été attirée par la force de la symbolique des contes, et la magie qu’ils opéraient, tant sur elle-même que sur le public. Elle a donc suivi une formation longue de contes à Bruxelles avec le comédien-conteur belgo-berbère Hamadi (1996-1998), puis une formation courte avec l’aède français Michel Hindenoch (1999). Son travail en parallèle à La Roseraie (Bruxelles) durant 8 ans (1997-2006),  lui a permis de côtoyer le théâtre, d’en apprécier la grandeur et de s’enrichir de la rencontre d’autres artistes (Alberto Garcia Sanchez, Nanukuluk l’Enfant Sauvage). Voilà comment lui est venue l’envie d’une formation avec le célèbre acteur de Peter Brook ; Sotigui Kouyaté (1998) à Paris, pour finalement travailler les principes de Lecoq avec Norman Taylor (2013). Le laboratoire de recherche dirigé par Abbi Patrix à la Maison du Conte de Chevilly Larue qu’elle a été invitée à suivre également durant plus de deux ans (2004-2006), avec quinze conteurs et danseurs l’ont beaucoup aidé à maîtriser le corps et le travail de l’objet. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’elle fait la connaissance d’Olivier Letellier (La Mer et Lui) et Marien Tillet .

Depuis, son art s’est doucement partagé entre le conte et le théâtre récit, mêlant la force de cheminement intérieur des textes anciens (et parfois récents) à l’exigence de l’espace scénique et du mouvement, le tout au service de la poésie et du sens.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation
de services tiers pouvant installer des cookies.
 Plus d’info.