Y’a pas de lézard

OLYMPUS DIGITAL CAMERA © Gaïa Liberale

Léo a 13 ans, c’est un garçon comme les autres sauf qu’il bégaie  qu’il parle tellement vite qu’on ne comprend rien, qu’il bouge sans arrêt et en plus, il pique des crises. Il est sur la sellette et au moindre souci, c’est à Léo qu’on pense, forcément. Le voyage de classe à Amsterdam s’organise. Léo perd son enveloppe avec l’argent destiné au voyage. Le lendemain, la situation s’envenime, la cagnotte de classe pour le voyage scolaire disparait à son tour…

La pièce expose le vécu d’un enfant confronté au phénomène de bouc émissaire.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation
de services tiers pouvant installer des cookies.
 Plus d’info.